Calixte Tayoro continue le making-of de son futur documentaire sur les médias et la crise ivoirienne. Il vient d'actualiser son blog où il rapporte ses rencontres avec Vincent Peillon, l'ancien porte-parole de Licorne devenu consultant en communication de crise (et qui a un blog). Il raconte aussi ses échanges avec Christian Harbulot, directeur de l'Ecole de guerre économique, qui tente d'expliquer pourquoi Gbagbo a, selon lui, battu Chirac sur le terrain de "la guerre de l'information". Perfide, il nous met l'eau à la bouche au sujet de ses conversations avec une "concierge" du village franco-africain, Jean-François Probst alias Le Prince Pokou. Calixte nous propose un lien intéressant : celui qui nous amène sur les articles de type universitaire du politologue français Michel Galy, qui a participé de manière décisive au débat sur les ambiguités de Paris au sujet de la crise ivoirienne. Bref, allons chez Calixte, le "stratégiste" du village...

www.coupercoller.wordpress.com