09 juillet 2007

Guillaume Soro et «son» attentat

Souvenons-nous. C’était en janvier 2003, dans la foulée de la signature des accords de Linas-Marcoussis. Guillaume Soro triomphait dans le rôle de l’appendice «jeune et joli» de la Françafrique la plus tordue ; Dominique de Villepin et Pierre Mazeaud lui prophétisaient un avenir d’homme d’Etat assuré, alors qu’ils prédisaient au président ivoirien Laurent Gbagbo une retraite anticipée. Depuis cette époque, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts. Le président ivoirien n’a pas été déboulonné malgré tout l’édifice militaro-diplomatique... [Lire la suite]
Posté par kouamouo à 00:26 - Commentaires [19] - Permalien [#]