La vengeance serait-elle un plat qui se mange froid pour le numéro un ivoirien, qu'on savait jusqu'ici consommateur de "riz couché" et d'attiéké en sauce ? En tout cas, il règle avec gourmandise ses vieux comptes avec Chirac et Villepin dans une interview au Figaro. Et il évoque des retrouvailles éventuelles la France sous Sarkozy qui, hasard du calendrier, lui a téléphoné cet après-midi pour lui exprimer sa "satisfaction" après la Flamme de la paix. Lisons !

http://www.lefigaro.fr/international/20070802.FIG000000135_gbagbo_paris_doit_cesser_de_mettre_son_nez_dans_les_affairesivoiriennes.html