Interview très courageuse de Lionel Zinsou, associé-gérant de la banque Rotschild et conseiller du président du Bénin (dont il est originaire) dans Le Monde. Il émet une hypothèse intéressante en se demandant, en substance, si ce n'est pas le déclin lent de l'Europe qui nourrit parmi ses élites un afropessimisme destiné à rassurer des vieilles nations qui doutent. Il explique aussi que le discours misérabiliste sur l'Afrique n'est ni pertinent ni utile. Lisons-le :

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3212,36-961078@51-960298,0.html