internet_cafeC'est une confidence qui vaut ce qu'elle vaut. Je suis un peu caféinomane. Et j'étais, jusqu'à une date récente, habitué à boire le matin le Kfé facile, un nouveau produit qui ma foi me convenait. Un jour, mon épouse m'a dit que la marque avait disparu. Je suis retourné au Nescafé que je ne déteste pas non plus. Puis j'ai appris en lisant la presse que la marque qui fabrique le "Kfé facile" s'appelait Niscafé et avait été traînée devant les tribunaux par Nestlé parce que Niscafé et Nescafé se ressemblent trop. Je me suis dit : "eux aussi, ils aiment palabre dê !"

Sauf que je ne savais pas que Nestlé avait "ordonné" à mon supermarché et à tous les distributeurs ivoiriens, d'arrêter de vendre le Kfé facile, avant toute décision de justice, et qu'ils s'étaient tous exécutés. Du coup, l'affaire Nescafé/Niscafé ne me semble plus ordinaire, mais apparaît comme une manifestation de plus des tendances monopolistiques brutales des grandes compagnies multinationales installées de longue date en Côte d'Ivoire. Qui a dit que la culture du parti unique ne relevait que de la sphère politique ? Les consommateurs de Côte d'Ivoire devraient se battre pour la libre concurrence, qui leur permet de jouir de prix acceptables dans le secteur de la téléphonie mobile, même s'ils peuvent encore être baissés.

Pour en savoir plus : http://www.linter-ci.com/article.php3?id_article=5588